top of page
Blason de la ville d'Orléans

Communautés religieuses

Sur une île de Loire proche du pont.

L'Hôpital Saint-Antoine du Pont d'Orléans

Construit au 12ème siècle

16

Sur la carte

L'Hôpital Saint-Antoine du Pont d'Orléans

Communautés relieuses d'Orléans

La chapelle et l'hôpital Saint-Antoine (qui accueillait voyageurs et pèlerins pour une nuit) étaient situés au milieu de l'ancien pont du 12ème siècle, sur un îlot de la Loire, la chapelle à l'est sur la motte Saint-Antoine et l'hôpital à l'ouest sur la motte des Poissonniers. La chapelle et l'hospice existaient très probablement dès le 12ème siècle. La voûte de cette chapelle était supportée par des colonnes et couronnée d'un campanile de pierre avec sa cloche qui sera très endommagée, en 1428, au cours du siège d'Orléans, elle fut rebâtie par Louis XII, ainsi que l'hôpital, en 1507. Ruinée encore par les Huguenots en 1562, elle ne fut restaurée que vers 1626. Le tout disparut au milieu du 18ème siècle, aussitôt après la construction du Pont Royal.

La Motte Saint-Antoine

L'île s'appuyait sur les deux arches du milieu du vieux pont. L'île sera fortifiée en 1428 et en 1562 par les protestants. Sur la motte Saint-Antoine se tenaient l’aumône Saint-Antoine, destinée à recevoir pour une nuit les étrangers pèlerins et les paysans de passage (il sera transféré au nouvel Hôpital en 1675) ainsi qu’une chapelle, la chapelle Saint-Antoine et une grande bastille construite en bois (la bastille Saint-Antoine).

Sur cette petite île, des cochons, munis d'un collier et d'une clochette vivaient en liberté, ce qui engendrera des Orléanais l'expression : Heureux comme les pourceaux de Saint-Antoine.


La Motte des Poissonniers

L'île s'appuyait sur les deux arches du milieu du vieux pont. L'île sera fortifiée en 1428 et en 1562 par les protestants. Dès le commencement du 14ème siècle apparurent quelques maisonnettes, pêcheries et gardoirs à poissons.

Carte des communautés religieuses d'Orléans
bottom of page